Caurel 11

 

Découverte et exploration visuelle d’une forêt,

sur un terrain accidenté de crètes .

En y accèdant par un sentier au départ clairement délimité, successivement de moins en moins précis, et finissant par se fondre aux végétaux au bout d’une centaine de mètres. 

Il suffit de quitter ce sentier pour pénètrer une surabondance de végétaux, de branches, d’arbres, et une palette trés étendue de couleurs. où l’espace semble se resserer, rendant chaque déplacement plus difficile. 

A certains points, la forêt offre différents points de vue panoramiques sur un lac en contrebas, contrastant avec cette densité.

 

Comment traduire ce foisonnement, cette fragmentation d’espaces,

de teintes ?

C’est une suite de prises de vue photographiques, montées numériquement pour une vidéo linéaire, silencieuse.

 

 

 

Recherches à partir de prises de vues, montage numérique, 

 réalisation de vidéo linéaire.

Format pal / 1 i/s / coul / sil / durée 7’ 11

puis montage numérique / 2012

© 2020  Murielheriveau